Site officiel de Plougastel

Vous êtes ici : Tourisme / Découvrir / Patrimoine / Le Patrimoine géologique / Projet Géopark

Le Patrimoine géologique / Projet Géopark

Ancien récif corallien à la pointe de l'Armorique

Formation dévonienne (ère primaire) des schistes et calcaires de l’Armorique, offrant l’unique récif de coraux et d'éponges du Praguien d’Europe (Dévonien inférieur - 400 millions d’années).

Aux temps géologiques où ce récif s'est développé, "Plougastel" se situait par 30° de latitude sud sous un climat tropical... dérive des continents oblige ! (ou plus exactement tectonique des plaques).

A Porz Boulou (propriété départementale, espace naturel sensible), on peut observer de nombreux bancs de calcaire bleu, très pur, riches en fossibles marins : éponges, coraux (tétracoralliaires et tabulé), bryozoaires ... Ce calcaire était autrefois exploité pour faire de la chaux (ancienne carrière et reste de four à chaux sur le site). Ce site est intéressant au plan pédagogique, mais il y est interdit, par arrêté municipal, d'y prélever des fossiles. Marteaux interdits, c'est un site protégé, merci.

Poulier de l'Auberlac'h

Il s’agit d’une remarquable flèche à pointe libre, longue de 370 mètres, qui barre presque totalement l'intérieur de l’anse de l’Auberlac’h.

Sa formation a probablement débuté il y a 3600 ans, après la dernière glaciation, lors de la remontée du niveau marin dû à la fonte de la calotte glaciaire. Sa croissance s'est faite progressivement par son extrêmité, jusqu'à ce qu'elle soit bloquée par les bancs très résistants des grès de Landévennec.

En arrière de ce poulier intérieur, une autre accumulation plus courte s'amorce à partir de la rive sud engendrant un chenal sinueux dans la passe maintenue ouverte par les violents courants de marée (flot et jusant).

L'anse du Caro montrait un poulier semblable, mais il supporte une route qui le masque et l'exutoire est busé.

Filons de kersantite

La kersantite (l'origine du nom vient du hameau de Kersanton, sur la commune de Loperhet, où cette roche a été caractérisée) est une roche magmatique sombre, de texture grenue plus ou moins fine qui présente une forte proportion de mica noir ou biotite (ici 35%, de qui donne la teinte sombre). Elle forme soit des filons recoupant les formations sédimentaires, à la faveur de fractures, soit des sills injectés entre les couches.

Des filons sont bien visibles au Caro, à la pointe de l'Armorique et à Porsgue,, ainsi qu'en rive droite de l'anse de Penfoul (nombreux petits filons). Cette roche est relativement abondante dans le fond de la rade de Brest où elle montre plusieurs variétés. La kersantite a été exploitée dans de nombreuses carrières. Elle était utilisée pour faire des pierres de taille (encadrement des ouvertures, linteaux, chaînage d'angle) mais surtout pour la statuaire des églises et calvaire, avec un très large rayonnement. La statuaire du calvaire de Plougastel en est un exemple des plus remarquables.

  •   Pour en savoir plus :

- le Musée de la Fraise et du Patrimoine de Plougastel où une présentation géologique est remarquablement faite.
- la Revue Penn Ar Bed  n° 72 et 80 : les roches filoniennes de la rade de Brest - n°144/145 : géologie de la presqu'île de Plougastel.
- Guide Delachaux et Niestlé, "guide naturaliste des côtes de France : la Bretagne du mont Saint Michel à la pointe du Raz.

  •  Remerciements :

- à Agathe Larzillière, rédactrice de cette page au cours d'un stage à la mairie de Plougastel.
- à Luc Guillard et Arnaud Le Névé de Bretagne vivante-SEPNB, qui lui ont apporté leur aide.
- à la Société géologique et minéralogique de Bretagne pour la vérification et les précisions apportées au texte.